Réservez vos 
 cours en ligne 


De 1895 à 2009

Les premiers cours de ski sont donnés dans les Vosges, alors territoire annexé par l’Allemagne, pour former les soldats du Kaiser. Paulcke y enseigne la méthode à deux bâtons de ski. L’année suivante, le Ski Club Vosgien, est fondé à Strasbourg.
 

Breuil concours de ski
Concours de ski à Breuil

1927 : Le strasbourgeois Charles Diebold est le premier à fonder une véritable école de ski : le Cours de Ski Vosgiens, avec des tests préfigurant ceux de l’ESF. La même année, la première école alpine s’ouvre à Megève.
 

1933 : La Fédération Française de Ski organise le premier stage de formation de moniteurs, sanctionné par un brevet.
 

1935 : Les écoles de l’alsacien Diebold et de l’allemand Hermann fusionnent et deviennent l’Ecole Française de Ski qui enseigne la méthode autrichienne de l’Arlberg à Courchevel, Moriond, Peisey-Nancroix…
 

1936 : Léo Lagrange, premier Ministre des Sports, nationalise l’Ecole Française de Ski. Emile Allais, champion du monde, est nommé directeur technique et fait accepter sa propre méthode d’enseignement.
 

1943 : Création de l’Ecole Nationale de Ski à l’Alpe d’Huez.
 

1945 : L’Ecole Nationale de Ski est implantée à Val d’Isère. Au bout de deux ans, elle est transférée à Chamonix et devient l’Ecole Nationale du Ski et de l’Alpinisme (ENSA)
 

De plus le 13 novembre 1945 est créé, le Syndicat National des Moniteurs du Ski Français dont la fonction est de veiller sur les intérêts et l’évolution de la profession et des ESF

    Ses rôles sont multiples  et se sont développés au fil des années
  • promouvoir et développer la pratique du ski
  • développer l’entraide et la solidarité
  • organiser la profession
  • conseiller, former et recycler les moniteurs des ESF
  • les représenter et les défendre auprès des différents organismes sociaux et juridiques et auprès des pouvoirs publics français et européens.
Photo de groupe
Photo de groupe
    Pour le public, il est garant 
  • d’une pédagogie nationale (la méthode du ski français)
  • de prestations d’enseignement et de tests techniques de qualité dans les 250 stations françaises.

1969 : Le Président Gaston Cathiard, fondateur du Syndicat, passe la main à Germain Cocco. Au cours des vingt années suivantes, le Syndicat a développé un réseau de 150 écoles et s’est doté d’un Groupement d’achats et d’un fonds de prévoyance.
 

Depuis 1994 : Gilles Chabert est le président du Syndicat des Moniteurs de Ski Français. Il est le cinquième président depuis sa création.

Chronologie